Point sur la restriction d’eau potable

Depuis le 27 décembre 15h, la préfecture a pris un arrêté de restriction de la consommation de l’eau sur la commune en raison du dépassement de l’indice de turbidité (norme à 2 NFU).

Pour quelques semaines encore, la commune d’Ozouer-le-Voulgis dispose de son propre captage. Il alimente le bourg et ses hameaux. La Communauté de Commune Brie des Rivières et Châteaux a la compétence pour la distribution de l’eau potable.  De son coté la société SUEZ s’est vu confier une délégation de service public. SUEZ réalise également des analyses sur le réseau et en sortie du captage. L’Agence Régionale de Santé réalise des prélèvements régulièrement, vérifie les paramètres standards (dont l’indice de turbidité) et réalise une analyse bactériologique.

C’est donc grâce à cette surveillance que le constat de dépassement de l’indice de turbidité a été fait et que la décision a été prise.
Notre commune et son captage sont sujets à ce phénomène. Il ne s’agit en aucun cas d’un problème bactériologique ou chimique mais d’un risque qui survient à chaque fois que le niveau de la nappe monte. Alors que le plus souvent elles sont sans incidence, les précipitations que nous avons connues en fin d’année ont accentué l’événement que nous vivons en ce moment.

Les travaux qui sont réalisés entre Coubert et notre château d’eau ne sont en rien responsables. A ce jour, ces travaux n’ont pas encore atteint le château d’eau. Ils consistent à raccorder la commune sur une boucle de distribution d’eau entre les communes de l’ancienne CC des Gués de l’Yerres. Cette boucle est par ailleurs raccordée à deux captages et à une usine de traitement des eaux de surface. Une fois les travaux achevés, le captage du village sera abandonné.

Bien que le début de l’événement soit intervenu pendant la période des fêtes de fin d’année, les services de la CCBRC, le délégataire SUEZ et l’ARS ne sont pas restés à attendre. Plusieurs vérifications ont été réalisées ces derniers jours sur le captage lui-même. Plusieurs solutions alternatives ont été recherchées pour en finir avec la distribution de bouteilles d’eau.

A l’heure actuelle, nous sommes en mesure de dire que l’indice de turbidité dont la mesure est réalisée en continu est passé sous le seuil fixé par la norme. L’ARS attend les résultats des derniers prélèvements, sous 48h, pour lever la restriction. Si tel n’était pas le cas, une solution alternative serait mise en place afin de revenir à un usage habituel en fin de semaine.

Prochaine distribution mercredi 8 janvier de 17 à 19h, parking de la Mairie.